Montblanc: Projet Brand content contributif

The Beauty of a Second / Leo Burnett Co. Milan, Italy (348-4) – Vidéo Dailymotion.

montblanc

Montblanc dans la continuité d’un très beau travail holistique sur sa marque du produit aux points de vente, au développements de gammes, à la communication, développe un projet de Brand content axé sur le user generated content « artistique » , voire poétique pour célébrer un élément de son histoire. Tout d’abord la cohérence sur l’univers culturel de la marque; La connexion avec l’univers du temps est évidemment parfaitement cohérente, avec la « seconde » créant de surcroît une dimension de précision horlogère, bref de qualité manufacturière toujours bonne à rappeler. Un projet alliant donc l’horlogerie au micro-temps à l’art et l’émotion dans une démarche d’ouverture de la marque.

L’intelligence de ce projet réside dans la facilitation du travail des contributeurs (une seconde de film est presque à la portée de tous) et l’on connait la souvent très mauvaise qualité ou nombre insuffisant des contributions dès que le sujet ou les conditions deviennent trop contraignantes.  Bref la règle contributive ne créait pas de barrières lourdes et rendait probable une qualité qui effectivement a été au rendez vous. Comme souvent dans ce genre d’opérations, la viralité passe par les contributeurs eux même et il s’agit d’une viralité fortement impliquée. D’autre part la figure de Wim Wenders en ligne avec la marque apportant la caution artistique vient assurer une visibilité et attractivité à la cérémonie de clôture de l’opération. Ce projet vient démontrer que les marques de luxe ont souvent tort de craindre une baisse statutaire via l’utilisation de processus collaboratifs sur le net. En effet tout dépend du projet, comme Louis Vuitton l’a déjà maintes fois démontré. Un prix donc largement mérité aux 2nd édition of the Global Brand Entertainment & Content Summit (BECS) en décembre 2012

Publicités