La fin programmée du native advertising



miroir-aux-alouettesL’excellent article  de Kirk Cheyfitz “Why Native Advertising Won’t Survive Regardless of FTC Involvement” , axe son argumentation sur ce qui était au coeur de ma conférence à l’ISCPA qui confrontait la légitimité du journalisme de marque au journalisme de média: « Brand content contre journalisme ». Le développement du concept et apprentissage des « marques comme média » à travers le développement du brand content et de sa distribution et compte tenu de la baisse de crédibilité des médias réduisent le native advertising à une phase intermédiaire et provisoire du marketing de contenu. C’est un point essentiel à un moment où la presse écrite mise de plus en plus sur les bénéfices de la digitalisation, en partie en s’appuyant sur le faux eldorado du native advertising.

 

Publicités

Abercrombie and Fitch : Mike Jeffries IDIOT OR (cynical) MARKETING GENIUS? From earned content to deserved content!

mixte abercrombie

At a time when everyone is trying to get lots of « earned media » here is a case of « deserved media»  serving or diserving as it may be « you looked for it boy ! Mike Jeffries the CEO of Abercrombie certainly gave of himself on this one, getting lots of heat and lots of fee publicity. He is absolutely in line with what the Brand (and himself) says over and over, may we like it or not (hello !) Surely a very cost effective way to fight against « noise », and getting millions of clever, creative, outraged, amused etc comments, pictures, collages, vidéos, but rarely boring ones. The type of viral creative their Agency would never dare showing!. Society does the communication for them and for free, and after the outraged the anti-outraged are starting to support the boldness and courage of the Brand…

Abercrombie becomes the talk of the town and a social act.  Brand content to get free ink» ? At the end of the day, isn’t the brand just pushing and continuing being « politically incorrect, irreverent, bold, exclusive to young, beautiful and slim bodies all attributes unknown to any youth brand ….

I think I am starting to like it – it’s provocative, fun (look at the web’s reaction and creativity) and thought provoking – certainly outrages me less than one more « beautiful people fashion ad ».

post en français ci dessous: Lire la suite

Montblanc: Projet Brand content contributif

The Beauty of a Second / Leo Burnett Co. Milan, Italy (348-4) – Vidéo Dailymotion.

montblanc

Montblanc dans la continuité d’un très beau travail holistique sur sa marque du produit aux points de vente, au développements de gammes, à la communication, développe un projet de Brand content axé sur le user generated content « artistique » , voire poétique pour célébrer un élément de son histoire. Tout d’abord la cohérence sur l’univers culturel de la marque; La connexion avec l’univers du temps est évidemment parfaitement cohérente, avec la « seconde » créant de surcroît une dimension de précision horlogère, bref de qualité manufacturière toujours bonne à rappeler. Un projet alliant donc l’horlogerie au micro-temps à l’art et l’émotion dans une démarche d’ouverture de la marque.

L’intelligence de ce projet réside dans la facilitation du travail des contributeurs (une seconde de film est presque à la portée de tous) et l’on connait la souvent très mauvaise qualité ou nombre insuffisant des contributions dès que le sujet ou les conditions deviennent trop contraignantes.  Bref la règle contributive ne créait pas de barrières lourdes et rendait probable une qualité qui effectivement a été au rendez vous. Comme souvent dans ce genre d’opérations, la viralité passe par les contributeurs eux même et il s’agit d’une viralité fortement impliquée. D’autre part la figure de Wim Wenders en ligne avec la marque apportant la caution artistique vient assurer une visibilité et attractivité à la cérémonie de clôture de l’opération. Ce projet vient démontrer que les marques de luxe ont souvent tort de craindre une baisse statutaire via l’utilisation de processus collaboratifs sur le net. En effet tout dépend du projet, comme Louis Vuitton l’a déjà maintes fois démontré. Un prix donc largement mérité aux 2nd édition of the Global Brand Entertainment & Content Summit (BECS) en décembre 2012

Red Bull Stratos, une nouvelle étape de la boisson « héroïque »?

Il n’est pas certain que ce dernier challenge soit tellement plus dangereux que certaines compétitions et diverses acrobaties proposées par la marque jusqu’ici. Ce qui change c’est une perte du fun, de la « folie heureuse » qui caractérisait la marque dans ses manifestations. On passe ainsi, d’une marque « daring », »fantasiosa » et « spectaculaire », où l’exploit est d’une équipe en compétition, à une étape de l’héroïsme individuel quelque part plus morbide et égoïste aussi, bref plus triste, et en même temps, plus que jamais, en worldvision. D’un point de vue d’efficacité et de pertinence, compte tenu de leur produit de référence, je préfère les bulles festives qu’ils nous proposaient jusqu’à présent tout en leur tirant mon chapeau pour la mise en scène multi-médiatique du dernier événement! Lire la suite